Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, infatigable

Casino prend le contrôle de GPA, Abilio Diniz quitte son groupe

Dès 2012, Casino devient actionnaire majoritaire de GPA. Le divorce est consommé et Abilio Diniz (publié ici) abandonnera la présidence du conseil d'administration en 2013. GPA atteint sa stabilité financière juste après la crise et commence à discuter de rapprochement avec Casino. Il fait en effet face à la concurrence de Carrefour en terre brésilienne. Abilio Diniz revend 1 Mi$ d’actions au groupe Casino, tout en s'engageant à laisser la tête du Grupo Pão de Açúcar 7 années plus tard au PDG de Casino.

Le retour d'Abilio Diniz sur le marché de la distribution, et avec Carrefour

Peninsula, une société d'investissement fondée par les Diniz, annonce fin 2014 son entrée au capital de Carrefour Brésil, à hauteur de dix pour cent. Depuis son retrait du groupe GPA, Abilio Diniz s'occupe de BRF et projette de nouveaux investissements. En augmentant sa participation dans le capital de Carrefour France à plus de cinq pour cent des actions, la société d'Abilio Diniz devient le quatrième porteur de parts du géant de la distribution.

Une décennie après l'ouverture par Abilio Diniz de sa 1ère grande surface, à la toute fin des années 1950, le Grupo Pão de Açúcar totalisait 40 magasins et mille quatre cents salariés l'entrepreneur s'entretient avec les créateurs de Carrefour en 1974. Il s’inspire de leur réussite pour développer son propre groupe. Le père d’Abilio Diniz ouvre sa toute première boulangerie sur une avenue fréquentée de Sao Paulo.

Parmi les 100 hommes possédant le plus d'influence au Brésil, on trouve le businessman, d’après l’hebdomadaire du Brésil "Epoca". Selon "Forbes", le patrimoine d’Abilio Diniz est évalué à près de 4 milliards de $ et fait de lui le 10e homme le plus fortuné du Brésil. Abilio Diniz s'est avéré être un proche de l’ancien chef d'Etat du sous-continent brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva.